archaïque

archaïque [ arkaik ] adj.
• 1776; gr. arkhaikos
1Qui est ancien ou présente un caractère d'ancienneté. Mot, tournure archaïque ( archaïsme) .
Désuet, périmé. Des méthodes, des idées archaïques ( obsolète; fam. archéo) .
2Bx-arts Antérieur aux époques classiques, à l'épanouissement d'un style. La période archaïque de l'art grec. primitif.
⊗ CONTR. Moderne. Décadent.

archaïque adjectif (de archaïsme) Se dit d'un mot, d'une construction, etc., qui présente un ou plusieurs traits appartenant à une époque antérieure à celle où il est employé. Qui n'est plus en usage ; périmé : Structures archaïques d'une société. Se dit parfois de la phase initiale du développement d'une culture, d'un art. ● archaïque (synonymes) adjectif (de archaïsme) Se dit d'un mot, d'une construction, etc., qui présente un...
Synonymes :
Contraires :
- récent
Qui n'est plus en usage ; périmé
Synonymes :
- arriéré
- démodé
- dépassé
- périmé
- suranné
Contraires :
- à la page
- rénové
Se dit parfois de la phase initiale du développement d'une...
Synonymes :

archaïque
adj.
d1./d Ancien. Expressions archaïques, qui ne sont plus en usage.
|| Suranné, démodé. Des goûts archaïques. Ant. moderne.
d2./d BX-A Antérieur à l'âge classique. Statues archaïques des îles grecques.
d3./d ETHNOL Sociétés archaïques, à base économique non industrielle. Syn. primitif.

⇒ARCHAÏQUE, adj.
A.— [En parlant d'un inanimé] :
1. À ses yeux, la propriété foncière pouvait être encore un mode de fortune, à l'époque où les romans de Paul de Kock disaient d'un jeune homme : « Paul était riche : il avait six mille livres de rente... » mais, depuis ce temps, elle était devenue, selon lui, un anachronisme, un genre de propriété archaïque dont la fantaisie n'était plus permise qu'aux gens très-riches.
E. et J. DE GONCOURT, Renée Mauperin, 1864, p. 214.
2. Le Moyen Âge étant un retour aux mœurs de très vieux temps, il était naturel qu'il engendrât de nouveau des idées fort archaïques relatives à la justice, et qu'il fît considérer les tribunaux comme ayant surtout pour mission d'assurer la grandeur royale.
SOREL, Réflexions sur la violence, 1908, p. 147.
En partic. [En parlant d'une production artistique, ou de sa manière] :
3. On dit qu'un monument est d'un style archaïque bien accentué pour indiquer qu'il présente tout le caractère des constructions primitives.
J. ADELINE, Lex. des termes d'art, 1884.
HIST. DE L'ART GR. (Art) qui est de la période comprise de 650 à 480 avant Jésus-Christ (cf. archaïsme I) :
4. Les « Martyrs » furent lus vers cette date, pendant les après-midi du dimanche. La phrase des « thermes ornés de bibliothèques » trembla longtemps dans sa mémoire. Mais Cymodocée prit, sans plus, l'aspect d'une belle Korê archaïque, pareille à celles des photographies, de taille un peu forte sous les plis verticaux du khitôn, dans l'air sec de la Grèce, le long des lits pierreux bordés de lauriers-roses au mince et précis parfum.
MALÈGUE, Augustin ou le Maître est là, t. 1, 1933, p. 78.
P. anal., PSYCHANAL. [En parlant d'un rêve, d'un souvenir] Qui appartient à la période la plus ancienne, à l'enfance de l'individu ou de son groupe (cf. archaïsme I) :
5. ... cette tragédie [l'histoire d'Œdipe] par sa résonance remue en nous quelque douloureux souvenir archaïque.
M. CHOISY, Qu'est-ce que la psychanal.? 1950, p. 54.
P. ext. Désuet, hors d'usage :
6. Quand il sortait de son antre, Armand, les yeux vagues de la cour comtale, en redescendant par les rues étroites, s'arrêtait à un spectacle assez archaïque à son cœur. C'était où le forgeron Avril exerçait encore, dans une échope séculaire, le métier primitif qu'il avait hérité de générations de maréchaux-ferrants.
ARAGON, Les Beaux quartiers, 1936, p. 61.
B.— Emplois spéc.
1. LING., RHÉT. [En parlant de mots, d'expr., de tournures] Qui sont hors d'usage :
7. L'imperfection de la lexicographie, l'état d'enfance de la linguistique, jetaient aussi beaucoup d'incertitude sur l'exégèse des textes archaïques. La langue ancienne en était venue, aux époques philologiques, à former un idiome savant, qui exigeait une étude particulière, à peu près comme la langue littérale des orientaux, et il ne faut pas s'étonner que les modernes se permettent de censurer parfois les interprétations des philologues anciens; ...
RENAN, L'Avenir de la sc., 1890, p. 143.
8. Ce qu'il y a d'original dans sa verve blagueuse, c'est que sa blague moderne est émaillée d'épithètes de poètes symboliques et décadents, d'expressions archaïques, de vieux verbes comme déambuler remis en vigueur : un méli-mélo, un pot-pourri de parisianismes de l'heure présente et de l'antique langue facétieuse de Panurge.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1893, p. 422.
2. P. ext., MUS., ARTS PLAST. [En parlant d'œuvres d'art] Dont la manière consiste à imiter celle des œuvres anciennes :
9. Dans la psalmodie ambrosienne les formes sont plus simples, plus naïves, nous dirions plus spontanées et plus archaïques; ...
Bénédictins de Solesmes, Paléographie musicale, 1889, p. 41.
10. [Maurice Denis] eut toujours une très curieuse conception archaïque du dessin, remontant jusqu'au style des imagiers et de Giotto pour exprimer les symboles catholiques qu'il aime peindre.
C. MAUCLAIR, Les Maîtres de l'impressionnisme, 1904, p. 191.
3. Péj., CRIT. LITTÉR., ESTHÉTIQUE [En parlant d'une pers., d'une tournure d'esprit, etc.] Qui manifeste un goût exagéré pour les formes d'autrefois :
11. Quand on goûte si bien Fénelon [que Mathieu Marais], on n'est soi-même ni archaïque ni suranné.
SAINTE-BEUVE, Nouveaux lundis, t. 9, 1863-69, p. 33.
12. Elle ne ressemble nullement, la synthèse de la forme, à ce snobisme des déformations archaïques.
F.-Ch. BARLET, J. LEJAY, L'Art de demain, 1897, p. 141.
Rem. On rencontre except. un emploi subst., pour désigner une pers. qui par tout son comportement n'appartient plus à son époque :
13. — Vous êtes encore jeune, Monsieur des Cigales.
— Je pense bien! quarante-sept ans! tu me prends déjà pour un vieillard? pour un gâteux? pour une baderne? pour une guenille, un débris, un déchu, un amoindri, une ganache, un décrépit, un sénile, un caduc un suranné une ruine un archaïque un périmé un défectif un vioc et pour tout dire un con?
QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, p. 80.
DÉR. Archaïquement, adv. D'une manière archaïque. Personnages archaïquement dessinés (LOTI, Ramuntcho, 1897 p. 20 ) ceux qu'on nomme archaïquement des héros ou même des saints (BLOY, Exégèse des lieux communs, 1902, p. 34). — Emploi avec valeur péj. dans l'ex. suiv. : ,,Et nous sommes prêts à soutenir que les Londoniennes et les Argentines s'habillent mieux, moins « archaïquement » que les Parisiennes`` (V. LARBAUD, Jaune, bleu, blanc, 1927, p. 18). (1897, LOTI, Ramuntcho, p. 20; suff. -ment2).
PRONONC. :[]. FOUCHÉ Prononc. 1959, p. 334, note que pour les mots savants tirés du gr. le groupe -rch- se prononce [] dans archaïque, archaïsant, archaïser, archaïsme, archaïste, archange (-élique). Cf. aussi CLÉDAT 1930, p. 38 et KAMM. 1964, p. 179.
ÉTYMOL. ET HIST.
I.— Adj. 1. 1776 dictionnaire archaïque « dict. qui contient des archaïsmes » (Encyclop. Suppl., s.v. archaïsme. Si l'on présentoit à un françois, qui prétend posséder sa langue, la Lettre du comte Hamilton à J.-B. Rousseau, il lui faudoit un dictionnaire archaïque pour bien entendre toutes les expressions que le poëte emploie), attest. isolée; 2. 1838 (Ac. Compl. 1842 : Archaïque. Qui se rapporte à l'archaïsme); d'où différents emplois a) 1852 archit. « ancien » (T. GAUTIER, Italia, Voyage en Italie, p. 91 : Les chapiteaux des colonnes sont aussi d'un goût plus sauvage, plus archaïque et plus touffu que partout ailleurs); b) av. 1866 ling. (Littré ds Lar. 19e : Les mots qui sont devenus archaïques doivent être inscrits dans un dictionnaire pour que, rencontrés, on puisse en trouver quelque part l'indication); c) 1889 mus., supra ex. 9; d'où p. ext. 1863-69, supra, ex. 10.
II.— Subst. 1944, supra ex. 13.
Dér. du rad. de archaïsme; suff. -ique; cf. b. lat. archaïcus (lui-même empr. au gr. « antique, archaïque », ARISTOPHANE, Nub., 821 ds BAILLY), FULGENCE, Virg. cont., 90, 19 ds TLL s.v., 459, 15.
STAT. — Fréq. abs. littér. :101.
BBG. — CHABAT 1881. — NOTER-LÉC. 1912. — PERRAUD 1963. — SPRINGH. 1962.

archaïque [aʀkaik] adj.
ÉTYM. 1776, dictionnaire archaïque; de archaïsme (cf. bas lat. archaïcus, grec arkhaikos « ancien »).
1 (1838). Qui est ancien ou présente un caractère d'ancienneté. || Mot, style, tournure archaïque. Ancien.
1 De ces mots (employés par les auteurs classiques) les uns sont archaïques, les autres sont encore de bon usage (…) Ceux qui sont devenus archaïques veulent être inscrits, pour que, rencontrés, on puisse en trouver quelque part l'explication. Un dictionnaire qui dépasse les limites de la langue purement usuelle et contemporaine doit cette explication aux lecteurs qui en ont besoin, et cette inscription aux auteurs classiques eux-mêmes, à qui ce serait faire dommage de laisser perdre ces traces de leur pensée et de leur style.
Littré, Dict., Préface.
2 Tout va vraiment trop vite. On disait : rapide comme la pensée. Et voilà que nos techniques sont plus rapides qu'elle. Leur accélération nous cache combien nous sommes chronologiquement proches des temps qu'elles nous font paraître aussi lointains que les temps archaïques.
Emmanuel Berl, le Virage, p. 27.
Arts. Antérieur aux époques classiques, à l'épanouissement d'un style. || La période archaïque de l'art grec (v. 650 à v. 480 avant l'ère chrétienne). Primitif.Œuvres, artistes archaïques. || Ce peintre affecte le style archaïque.
2 Désuet, vieillot. || Des idées, des attitudes archaïques.
3 Didact. Qui appartient aux stades les plus anciens d'un processus de développement.(1921, S. Jankélévitch, trad. Freud, in D. D. L.). Psychan. (à propos de la formation de l'inconscient). || Traits archaïques et infantilisme du rêve.Neurol. || Réflexes archaïques du nouveau-né : attitudes réflexes (par ex. : agrippement, enjambement) répondant à des excitations précises qui, normalement, disparaissent peu à peu au cours des premiers mois de la vie, laissant place aux mouvements volontaires.
CONTR. Contemporain, décadent, moderne, nouveau, récent, usuel.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ARCHAÏQUE — adj. des deux genres Qui tient de l’archaïsme. Ce mot est archaïque …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • archaïque — (ar ka i k ) adj. 1°   En termes de grammaire, qui tient de l archaïsme. 2°   En termes d arts, qui appartient à la haute antiquité. Le style archaïque de ce monument montre qu il appartient aux temps qui ont précédé Phidias …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ARCHAÏQUE (MENTALITÉ) — L’adjectif «archaïque» est de plus en plus employé pour qualifier un état de civilisation qu’on appelait autrefois « primitif », parce que ce dernier terme semblait impliquer, d’une part un certain jugement de valeur, et d’autre part une… …   Encyclopédie Universelle

  • Archaïque maritime — L archaïque maritime est une culture amérindienne de la période archaïque qui était présente dans le golfe du Saint Laurent il y a environ 8000 ans. Les peuplades de l époque parcouraient de grandes distances et chassaient mammifères marins et… …   Wikipédia en Français

  • Latin archaïque — Prisca Latinitas Période République romaine Extinction Ier siècle av. J.‑C. (se perpétue dans le latin classique) Langues filles latin classique Parlée dans République romaine Rég …   Wikipédia en Français

  • Époque archaïque — Pour la période américaine, voir période archaïque des Amériques. Histoire de la Grèce …   Wikipédia en Français

  • Sculpture grecque archaïque — La sculpture grecque archaïque désigne l ensemble de la sculpture grecque produite pendant la période archaïque (entre le dernier quart du VIIe et le début du Ve siècle av. J.‑C.). Sommaire 1 Les débuts de la sculpture archaïque 2 …   Wikipédia en Français

  • Epoque archaique — Époque archaïque Histoire de la Grèce Grèce préhellénique Préhistoi …   Wikipédia en Français

  • Grèce archaïque — Époque archaïque Histoire de la Grèce Grèce préhellénique Préhistoi …   Wikipédia en Français

  • Période archaïque — Époque archaïque Histoire de la Grèce Grèce préhellénique Préhistoi …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.